« WASABI »ou le CAUCHEMAR d’un tournage AU JAPON !


山葵 « WASABI » : UN CAUCHEMAR DE TOURNER AU JAPON !

Si vous ne connaissez pas « Wasabi », vous avez raté quelque chose. Une excellente comédie, racontant comment « Hubert Fiorentini » (Jean Réno), un policier au sale caractère, est contraint de partir au Japon assister à l’enterrement de son ex-compagne japonaise disparue 19 ans plus tôt dans de mystérieuses circonstances. Il apprend alors qu’elle lui a laissé une fille, « Yumi Yoshimido » (Ryōko Hirosue) âgée justement de 19 ans. Un film de Luc Besson datant de 2001 et tourné pratiquement entièrement au Japon.

Mais voilà, tourner un film au Japon est loin d’être une sinécure : autorisations en tout genre, contraintes administratives trop envahissantes ont contribué à rendre presque impossible le respect que l’on doit aux autorité de ce si curieux pays.

Aux dires de son propre réalisateur, Gérard Krawczyk et des acteurs principaux du film, il fallait rouler dans une fourgonnette aux vitres teintées, descendre le temps de tourner une scène et vite remonter à l’intérieur de peur d’être pris par les autorités en flagrant délit de tournage non autorisé. Ajoutez à cela le fait que des fans pouvaient s’attrouper autour des deux acteurs (Jean comme la jeune Ryōko) et les poursuivre telle une horde de loups affamés et vous avez une petite idée de ce qu’on ressenti les protagonistes du film.

Au Japon, les autorisations de tournage ne sont pas délivrées par une autorité de tutelle. Chaque parcelle de terrain, chaque mètre carré de trottoir appartient à un commerçant ou à un artisan. Pour tourner un film, la production doit recueillir un avis favorable de chacun des propriétaires. Cette procédure se révélant longue et fastidieuse, certains plans du film ont été tournés sans autorisation. Comme le résume Gérard Krawczyk, « vous êtes dans des conditions quasi proches de l’IDHEC (Institut des Hautes Etudes Cinématographiques) quand je tournais mon court métrage sans autorisation ».

Pour explication, la « wasabi » est une moutarde verte extrêmement pimentée dont raffole les Japonais et dont ils assaisonnent leurs plats.

La bande annonce du film :

Larkanj

保存

保存

保存

保存

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *