Vue ailleurs : La langue japonaise


Assimil propose un petit article sur le japonais sur ces différents produits consacrés à cette langue.

Comme j’aime beaucoup cette présentation du japonais, je vous propose de la découvrir aussi :

La langue

La langue japonaise aurait été plus facile à apprendre pour nous si, au VIe siècle de notre ère, des moines bouddhistes n’étaient pas arrivés dans l’archipel, venant de Corée, apportant avec eux l’écriture chinoise (ainsi que la civilisation chinoise, déjà très développée à cette époque). Le Japon ne possédait alors pas de système d’écriture, et c’est pourquoi il adopta tout naturellement celui des Chinois (nous, aussi, avons reçu le nôtre des Romains). Mais comme les signes chinois ne représentaient pas uniquement des sons comme notre alphabet, mais correspondaient chacun à une signification (en gros, un signe pour un mot), les Japonais ont dû adopter à la fois la prononciation et le sens de ces signes. Nous aurions fait la même chose si l’écriture chinoise avait été la première que nous ayons connue. Mais le japonais s’adaptait mal à ce genre d’écriture, car c’est une langue dite “agglutinante” (avec des séries de suffixes qui s’ajoutent à un mot), alors que le chinois est fait de mots invariables. Un mot chinois, selon sa position dans la phrase, peut avoir différentes fonctions : sujet, complément, attribut ; il peut aussi être soit adjectif, soit verbe, soit nom. Mais en japonais, comme en français, un verbe est un verbe, un adjectif est un adjectif, etc. On peut dire que le chinois est plus proche de l’anglais que du japonais, bien que l’écriture soit quasiment la même, et que nombre de mots aient été empruntés par les Japonais au chinois. Le japonais est un groupe linguistique à part, qui présente des similitudes avec le mongol et les langues du groupe turc, mais aussi avec les langues de Polynésie ou de Malaisie. Au niveau de la grammaire, il ressemble de façon étonnante au coréen, mais les deux langues sont complètement différentes pour ce qui est de la prononciation.

Source fr.assimil.com


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *