Toute la puissance de l’application Google translate appliqué au japonais


Je vais vous parler aujourd’hui d’une application extrêmement pratique que j’ai découverte récemment.

Il s’agit simplement de l’application Android “Google Traduction”.

On pouvait jusqu’à présent traduire nos textes Japonais via cette application, mais il fallait les rentrer à la main.

C’est d’autant plus handicapant pour le Japonais. Imaginez, vous êtes au Japon, vous vous promenez tranquillement dans la rue, et vous tombez sur une pancarte que vous aimeriez pouvoir comprendre.

Pancarte_Danger

(J’ai volontairement masqué le texte en anglais pour l’exemple)

Vous êtes bien embêtés, car vous connaissez très bien vos hiragana, mais vous ne connaissez pas tous les Kanji, malheureusement.

Et du coup, vous ne pouvez pas le rentrer dans Google Traduction.

Et bien maintenant vous pouvez !

Il vous suffit de lancer l’application sur votre téléphone Android, puis de prendre la pancarte en photo.

01_appli 02_photo 03_photo

Vous choisissez la partie du texte à traduire, en sélectionnant avec votre doigt (ou bien cliquez sur « tout  sélectionner» pour avoir tout le texte)

04_select

Et voilà, vous avez :
– le texte copié dans Google traduction
– la lecture en rōmaji
– la traduction en Français

  05_trad

Alors, certes, la traduction du Japonais vers le Français laisse encore à désirer. Mais ça vous permet de comprendre l’idée générale. Ou bien même de traduire vous-même si vous en avez le niveau.

Cela marche en revanche très bien pour des Kanji seuls.

Prenons une carte Kanji Oboe par exemple :

KanOb_01

La traduction est parfaite.

KanOb_02

En revanche, bien qu’elle fonctionne parfaitement pour des textes tapés à l’ordinateur, l’application rencontre quelques difficultés face à des textes manuscrits. Mais il faut avouer que cette forme d’écriture se rencontre plus rarement.

 Les plus :

  • Très pratique pour traduire un texte en direct
  • Facile d’utilisation
  • Peut vous permettre de vous en sortir au Japon, sans connaissance de la langue.

Les moins :

  • Il vous faut un smartphone
  • Il vous faut la connexion à internet (ou alors télécharger au préalable le pack de langue)
  • Ça ne fonctionne pas très bien sur de l’écriture manuelle.
  • La traduction vers le Français laisse à désirer.

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *