Les Tabous Sexuels (la Femme)


"MINOU, MINOU, MINOU !"

日本の秘密の言葉 "NIHON NO HIMITSU NO KOTOBA" « LES MOTS SECRETS DU JAPON ».

Il y a des mots en japonais que vous aurez du mal à trouver dans le dictionnaire pour sûr, surtout ceux qui sont situés "en-dessous de la ceinture", si vous voyez ce que je veux dire, eh bien après ces petits sujets en plusieurs parties, je pense que vous serez imbattables en anatomie de la nudité. Rien de graveleux dans ces propos, juste du vocabulaire qu'il faut connaître. Bien-sûr il ne faudra pas en abuser et en user avec parcimonie, car les Japonais, même s'ils les connaissent et les utilisent, ce ne sont pas des mots à répéter à tout bout de champ dans une phrase...

À ÉVITER DONC DANS UNE CONVERSATION !

Je sais que vous l'attendiez tous et surtout "toutes" alors mesdames et messieurs pour vous, après le "zizi", voici le "minou" ! Miaouuuuu ;p

3 niveaux de langage là aussi :

1) LE SEXE FÉMININ

Le sexe en tant qu'organe sexuel, le terme scientifique, celui qu'on trouvera automatiquement dans un dictionnaire celui-là ; d'un point de vue purement anatomique :

b001ea65-s

女体 "NYOTAI", littéralement « corps de la femme » ( appareil reproducteur) ;

女性器 "JOSEIKI", littéralement « récipient du sexe de la femme » (organes génitaux féminins) ;

生殖器 "SEISHOKUKI", littéralement « récipient qui donne la vie » (organes génitaux) ;

生殖器官 "SEISHOKUKIKAN", littéralement « autorité du récipient qui donne la vie » (organes reproducteurs) ;

2) LE MINOU :

1422350933_B978608673Z.1_20160509114008_000_GNB6OH14U.1-0

Si vous tapez "chatte" ou "minou" dans le traducteur de "Google", vous obtenez le mot プッシー"PUSSHĪ", qui est la translittération de l'anglais "PUSSY", et en cherchant un peu plus loin, en faisant défiler la barre des synonymes, on trouve aussi オマンコ "OMANKO" et l'inévitable et trop poli ワギナ "WAGINA", autrement dit la translittération du "VAGIN" anglais.

Effectivement, le mot オマンコ ou おまんこ "OMANKO" ou "O MANKO" (préfixe de politesse) est le plus approprié dans ces cas-là, mais si vous cherchez à affiner plus "profondément" votre recherche, voilà ce que vous allez trouver :

1188180-megumi-igarashi-alias-rokude-nashiko

おめこ "OMEKO", まん中 ou まんこ "MANKO", sont des mots polis dérivés de オマンコ "OMANKO" ou おまんこ "O MANKO" qui désignent plus le « minou » ou la « chatte » (minette, chatounette, chatoune) ; on dit aussi ぼぼ "BOBO" ; 膣 ( ちつ) "CHITSU" est quant à lui le mot japonais pour traduire « vagin », comme le sont les katakana バギナ "BAGINA" et ワギナ "WAGINA" pour traduire le mot anglais « vagina ». われめ "WAREME" et われめちゃん "WAREMECHAN" sont plutôt la traduction de la « fente » ; le suffixe "chan" à la fin du deuxième mot permet de rendre plus poli le terme.

Ces mots, mêmes osés, sont encore prononçables par un enfant.

Voici ceux que l'on classerait "X" ou "POUR ADULTES" :

2) LA CHATTE :

プッシー"PUSSHĪ de l'anglais "PUSSY"
(sauf si on parle de la femelle du chat et dans ce cas-là on ajoutera le mot "KYATSU" (CAT) à la fin pour éviter toute confusion) ;

クリトリス "KURITORISU", transcription de l'anglais "CLITORIS" ;

おまめ "OMAME" traduction japonaise du mot « clitoris » ;

陰部 "INBU", littéralement « section de l'ombre » (la fente) ;

外陰 "GAIIN", littéralement « Ying extérieur » (vulve) ;

469760436

陰核 "INKAKU", littéralement « noyau de l'ombre ; noyau caché » (clitoris) ;
Voilà, il n'y a pas de quoi être choqué, car c'est juste du vocabulaire qu'il faut connaître, comme dans toutes langues. J'espère vous avoir été utile en tout cas.
Des mangas et des anime célèbres ont joué et jouent toujours sur cette "corde sensible" pour montrer ou non ce pan de la sexualité, préférant user d'artifices pour en parler, caché sous couvert de personnages plus ou moins enfants ou naïfs, et d'autres préfèrent le montrer et en parler sans far.

Ne vous trompez pas surtout en parlant de l'animal, n'allez pas dire "OMANKO" ou "MANKO" à la place de "NEKO" et ne remplacez pas le kanji 雌猫 "MENEKO" « chatte » (femelle du chat) par celui-ci 膣 "CHITSU" (vagin), sinon vous provoquerez un scandale.

452595204

Au Japon, on pourrait penser qu'on peut rire de tout, mais voilà, pour les Japonais, il existe une différence entre un dessin "figuré" ou une caricature du vagin et le fait de le reproduire en vrai ; c'est l'amère expérience qu'a vécue l'artiste japonaise, "Rokude Nashiko" qui s'est faite arrêtée par la police et qui risque 2 ans de prison et 2,5 millions de yens d'amende (18 150 euros) pour avoir osé mouler son propre sexe et vendre le kit sous forme de bateau à construire...

 

 

 

Larkanj

保存

保存

保存

保存

保存


De larkanj

Dessinateur de BD et passionné de langue japonaise

Laisser un commentaire