Chôchô – Papillon – Chanson pour enfants du Japon pour apprendre le japonais


Dans cet article, je vous propose de découvrir ちょうちょう (chôchô – papillon), une des chansons pour enfants les plus connus au Japon.

Car apprendre le japonais, c’est souvent plus facile en chantant. C’est pour cela que je vous ait déjà fait découvrir quelques chansons enfantines japonaises, comme omawarisan ou kobutanukitsuneko, pour vous entraîner tout en vous amusant.

Voir la vidéo ici.

Voici les paroles, en japonais, de cette chanson :

ちょうちょう ちょうちょう
菜の葉にとまれ
菜の葉にあいたら
桜にとまれ
桜の花の 花から花へ
とまれよ遊べ 遊べよとまれ

Voici la transcription de cette chanson en hiragana :

ちょうちょう

ちょうちょう、ちょうちょう
なのはに とまれ
なのはに あいたら
さくらに とまれ
さくらのはなの はなからはなへ
とまれよ あそべ、あそべよ とまれ

Voici enfin la transcription de cette chanson en romaji :

Chôchô

Chôchô, chôchô
Na no ha ni tomare
Na no ha ni aitara
Sakura ni tomare
Sakura no hana no hana kara hana e
Tomare yo asobe, asobe yo tomare

Voici une traduction de cette chanson :

Papillon, papillon
Arrête toi sur les feuilles de légumes
Quand tu sera fatigué des feuilles de légumes
Va voir les cerisiers
D’une fleur de cerisier à l’autre
Arrête toi, amuse toi. Arrête toi, amuse toi.

Quelques mots sur cette chanson

avant d’en faire la liste des mots et des points de grammaire dans une traduction point à point, voici quelques informations intéressantes sur cette chanson.

Même si il s’agit d’une chanson pour enfant, c’est une chanson très populaire et apprécié par toutes les générations.

L’air de cette chanson est une mélodie issue d’Hänschen klein, une chanson enfantine allemande de Franz Wiedeman (1821-1882) connue en France sous le nom de Petit Jean.

Il est a noté que cette chanson, bien qu’écrite dans sa version définitive en 1947 pour l’école primaire, a deux lectures possibles.

I, J.M.Garg, the copyright holder of this work, hereby publishes it under the following licenses: GNU head Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2 or any later version published by the Free Software Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and no Back-Cover Texts. A copy of the license is included in the section entitled GNU Free Documentation License.

Un joli papillon

On peut y lire avec son cœur d’enfant, la vision d’un joli papillon voletant un jour de printemps. Mais on peut y lire aussi l’histoire d’un homme volage (le papillon) qui fatigué de son épouse (la feuille de légumes) fréquente les filles de joies (les fleurs de cerisiers).

Quartier des plaisirs de Yoshiwara à Tôkyô durant l’ère Taishô

On raconte que cette chanson aurait été chanté par les femmes trompés à leur filles pour qu’elles comprennent, facilement, le comportement de certains hommes comme leur père.

Le genre de chanson à chanter à une amie qui vous raconte qu’elle sort avec un homme idéal connu pour être un play boy.

Clés de compréhension

ちょうちょう (chôchô) « papillon »

蝶 ちょう (chô) c’est le papillon. La fait de doubler son nom en chôchô est normalement une forme de pluriel mais aussi une simple répétition pour la chanson.

なのはに (na no ha ni) « sur la feuille de légume »

な (na) « légume »

の (no) « de » – particule du déterminant

は (ha) « feuille » (d’arbre, de plantes seulement)

に (ni) « vers » particule de destination (d’un déplacement, d’une action)

とまれ (tomare) est la forme impérative du verbe とまる (tomaru) – « s’arrêter ».

あいたら (aitara) est la forme conditionnel du verbe あく (aku) – « perdre son intérêt pour, etc ».

さくらに (sakura ni) « sur les cerisiers »

さくら (sakura) « cerisier » – les fameux cerisiers-fleurs japonais

に (ni) « vers » particule de destination (d’un déplacement, d’une action)

さくらのはなの (sakura no hana no) « d’une fleur de cerisier »

の (no) « de » particule du déterminant

はな (hana) « fleur »

はなからはなへ (hana kara hana e) « de fleur en fleur »

から (kara) « depuis » particule de l’origine (d’un déplacement, d’une action)

へ (e) « vers » particule de destination (d’un déplacement seulement)

とまれよ (tomare yo) « Arrête toi ! »

よ (yo) – « ! » est une particule finale exprimant une certitude personnelle. L’équivalent d’un point d’exclamation.

あそべ (asobe) est la forme impérative de あそぶ (asobu) – « jouer ».

保存

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *