Nous aimons les chansons japonaises 2013


Connaissez vous NHK world ?

Il s’agit du service international de la NHK (Nippon Hōsō Kyōkai, ou Compagnie de diffusion du Japon), le diffuseur public japonais. NHK World se compose de trois services : NHK World Radio Japan, NHK World TV, et NHK World Premium1. Certains programmes de NHK World sont disponibles sur Internet.

Une partie des émissions diffusés par NHK world sont en français (mais aussi dans plein d’autres langues). Il s’agit de spot d’actualités et de cours de japonais gratuit disponible sur les ondes au Japon et en podcast sur Internet.

Si je vous en parle aujourd’hui, outre le fait que ce soit un site important pour tout bon fan du Japon et élève en japonais , c’est pour vous parler d’un événement à ne pas manquer que NHK world a organisé.

Il s’agit de We love japanese songs 2013 (nous aimons les chansons japonaises édition 2013).

Capture-6

NHK world nous propose à travers des vidéos amateurs du monde entier de découvrir des fans de la culture japonaise, de tous les horizons, chantant une chanson japonaise de leur choix.

Vous pourrez par exemple voir une jolie Ukrainienne chanter Shabon Dama (bulle de savon), une comptine pour enfant très connue au Japon (l’équivalent de nos Frère Jacques et autres Meunier tu dors)

Shabondama tonda
Yane made tonda
Yane made tonde
Kowarete kieta
Kazekaze fuku na
Shabondama tobaso

Shabondama kieta
Tobazu ni kieta
Umarete sugu ni
Kowarete kieta
Kazekaze fuku na
Shabondama tobaso

Vous pourrez aussi voir des petites brésiliennes chanter Tulip (tulipe), une autre chanson pour enfant japonaise très connue. Ma grande fille la fredonnait déjà à 2 ans.

En gros plein d’amour pour le Japon pour la nouvelle année 2013.

Je vous rappelle l’adresse pour que vous puissiez y aller dès maintenant : We love japanese songs 2013

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *