Mythes et idées reçues sur l’apprentissage du japonais


Le Japon est un pays fascinant, n’est ce pas ?

Son insularité, ses catastrophes naturelles régulières, ses contacts réguliers avec ses voisins coréens et chinois en ont fait un pays dont la culture est profondément singulière.

Tellement singulière que le Japon fait peur!

Le japonais, la langue du diable ?

Pas peur dans le sens de peur du danger, mais peur dans le sens de peur de l’inconnu. Et quel meilleur moyen d’affronter ses peurs envers un pays que d’apprendre la langue de ce pays ?

Le problème c’est que pas mal d’idées reçues circulent au sujet de la langue japonaise. Je vais essayer dans les prochains articles de vous les détailler. En attendant, je vous donne les 5 principales idées reçues que j’ai rencontré sur le net ou dans mon entourage.

1. Il est impossible pour un étranger d’apprendre le japonais

On entend bien souvent dire que le japonais est la langue du diable. Que seul un japonais peuvent maitriser cette langue. À vrai dire les japonais sont parfois persuadé eux même de l’impossibilité d’apprendre leur langue par un étranger.

En réalité le japonais n’est pas une langue si compliqué que cela même si il faut bien 5 ans de travail régulier pour atteindre un niveau bilingue complet.

2. Apprendre le japonais c’est long et fastidieux

Oui effectivement apprendre le japonais c’est long. fastidieux moins sur.

Le japonais peut s’apprendre vite. On peut, en effet, arriver à se faire comprendre en langue japonaise en 3 semaines avec un livre tel que le japonais de suite. Cette compréhension sera bien entendu uniquement orale. L’écriture japonaise demandant des années de pratique même au japonais eux même.

3. Apprendre avec les animés c’est la meilleure solution.

On lit souvent sur les forums des témoignages de personnes apprenant le japonais en regardant des animés ou encore mieux des drama sous titré.

Cependant à part quelques mots bien détaché comme les salutations (ohayô, konnichiwa, etc) certains mots de politesse (arigatô) ou des injonctions (shine, matte), je ne suis pas persuadé que l’on apprenne grand chose.

Mais il faut reconnaître que c’est une façon économe de s’immerger pour former son oreille.

4. Le japonais ne peut s’apprendre qu’au Japon

Nombreux sont ceux qui ne jure que par une immersion complète en territoire japonais pour pouvoir apprendre le japonais.

Vivre dans le pays pour pratiquer la langue est une chose, l’apprendre c’est une autre histoire. Même si vous arriverez certainement à vous faire comprendre à force, un bon apprentissage théorique avant de partir boostera votre apprentissage.

5. Les adultes ont du mal a apprendre le japonais

Les adultes, en général, ont plus de difficultés pour apprendre une langue étrangère. La principale difficulté étant au niveau de l’oreille. Un enfant à un spectre auditif beaucoup plus large qu’un adulte et différencie plus facilement les différences de prononciation.

Heureusement en japonais, la prononciation n’est pas très compliqué pour les oreilles francophones.

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *