Les Mascottes japonaises (partie 4)


ゆるキャラの起源 « YURUKYARA NO KIGEN » « LES ORIGINES DES MASCOTTES JAPONAISES » (QUATRIÈME PARTIE) :

Les entreprises entrevirent très vite les énormes possibilités qu’offraient les mascottes en dehors des terrains de sport. On peut en voir plusieurs exemples dans notre environnement quotidien.

Dans les deux cas, l’adoption de mascottes ressemblant aux « Muppets » s’avéra un énorme succès, tant sur le plan marketing que sur celui des relations publiques. C’est ainsi que d’autres entités institutionnelles et sportives se lancèrent dans la création de mascottes et rencontrèrent à leur tour un vif succès.

On déclina d’abord les mascottes d’animaux existant en animaux historiques, puis imaginaires, voire légendaires, pour finir par n’importe quelle représentation.

Du moment que la mascotte faisait vendre, tout était bon à prendre. Les mascottes devinrent un outil de marketing et de relations publiques incontournable et furent reprises par de nombreuses organisations.

De nos jours, de nombreuses universités américaines arborent encore leurs mascottes lors des matchs. Au fur et à mesure du temps qui passe, les mascottes se sont démocratisées à travers le monde et se retrouvent partout.

Larkanj

 


De larkanj

Dessinateur de BD et passionné de langue japonaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *