Le système scolaire japonais


Le système scolaire japonais comprend 9 années d’études obligatoires en classes élémentaires et au collège ; l’année scolaire débute en avril et prend fin au mois de mars de l’année suivante.

1) 保育所 « Hoikujo » (la Crèche) :

Organisme géré par le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales. Un personnel qualifié s’occupe de la garde des enfants pendant que les parents travaillent (comme en France).

2) 幼稚園 « Yōchien » (la Maternelle) :japmat

Sous la juridiction du ministère de l’Education et où s’applique la législation de l’Education nationale. Les enfants y reçoivent leurs premières leçons, expérimentent la vie en groupe, et acquièrent les bases pour vivre en société.

3) 小学校 « Shōgakkō » (l’Ecole Primaire) :japec

Les enfants entre 6 et 13 ans doivent être obligatoirement scolarisés (6 années d’étude). Ils suivent généralement des cours dans une école proche de chez eux. Un professeur est responsable de 40 élèves et y enseigne toutes les matières (japonais, arithmétique, sciences, études sociales, musique, travaux manuels et artistiques, gymnastique, morale (tous les niveaux), vie familiale (5e et 6e années) .

japcoll4) 中学校 « Chūgakkō » (le Collège) :

Les trois dernières années scolaires obligatoires s’effectuent au collège. La plupart des enfants entre 13 et 16 ans vont dans des collèges publics de leur quartier, mais il existe aussi des collèges privés.

5) 高等学校 « Kōtō gakkō » (le Lycée) souvent abrégé en 高校 « Kōkō » :

Les élèves ont entre 16 et 18 ans. Il existe des cours à plein temps, à temps partiel et par correspondance. En plus des matières classiques (japonais moderne, littérature classique japonaise, littérature classique chinoise, mathématiques, anglais, histoire, géographie, politique, économie, chimie, physique, biologie, géographie physique, éducation physique, arts appliqués, vie familiale et arts (musique, calligraphie, arts plastiques), certains lycées proposent des cours spécialisés (sciences agricoles, industrie, etc). C’est là que les étudiants vont s’efforcer de décrocher le diplôme universitaire, le 大崖ニュが気比郡 « daigakenyugakehigun », le « Saint Graal ». Les examens d’entrée à l’Université sont difficiles à réussir et la concurrence y est rude. Si un étudiant échoue, il peut intégrer une école spéciale pour se préparer à repasser l’examen l’année suivante.

6) 大学 « Daigaku » (l’Université), littéralement « la grande école » :japun

Les élèves diplômés du lycée poursuivent leurs études à l’université ou dans les écoles de cycle court. Il y a des universités privées 私立大学 « Shiritsu Daigaku » (qui coûtent 5,06 millions de yens ( 44 000 euros)) ou des universités publiques 国立大学 « Kunitachidaigaku daigaku » (qui coûtent 740 000 yens (6 000 euros)). Sortir diplômés de l’université est moins difficile que d’y entrer, c’est la raison pour laquelle de nombreux étudiants profitent de leur vie universitaire après avoir réussi les examens stressants d’entrée.

教科 « Kyōka » (les matières) :

現代国語 « gendai kokugo » (les langues vivantes)
古文 « kobun » (écriture ancienne ou japonais classique)
漢文 « kanbun » (chinois classique)
数学 « sūgaku » (mathématiques)
英語 « eigo » (anglais)
地理 « shiri » (géographie)
歴史 « rekishi » (histoire)
公民 « kōmin » (instruction civique)
化学 « kagaku » (chimie)
物学 « butsugaku » (biologie)
生物 « seibutsu » (sciences naturelles)
地学 « chigaku » (géosciences)
保健体育 « hoken taiiku » (santé et éducation physique (sport))
技術家庭 « gijutsu katei » (sciences technologiques)

芸術 « geijutsu » (les arts) : 音楽 « ongaku » (musique), 美術 « bijutsu » (les beaux arts) et 書道 « shodō » (calligraphie).

Voilà, j’espère que ce sujet vous aura plu autant qu’il m’a plu de le faire. Je n’y serai pas arrivé sans l’aide du livre « le Japon en un coup d’oeil » des éditions kana (2013). Merci.

Larkanj


De larkanj

Dessinateur de BD et passionné de langue japonaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *