Le Yamato (quatrième et dernière partie)


大和対日本 ! »YAMATO TAI NIHON ! » « YAMATO CONTRE NIHON ! » ou le Japon moderne opposé au Japon traditionnel. (QUATRIÈME ET DERNIÈRE PARTIE) :

大和 « YAMATO » qu’il ne faut surtout pas lire « à la chinoise » (on’yomi) « DAIWA » est composé du kanji 大 (おおきい « ōkī ») « grand » et 和 (なご ; やわ « nago/yawa ») « harmonie ; paix ». On lui adjoint le kanji 魂 (たましい « tamashī ») que l’on traduit généralement par « âme ; esprit », lui-même contraction des kanji 雲 (くも « kumo ») et 鬼 (おに « oni ») signifiant aussi bien « fantôme » que « démon ». Là aussi, interdit de le lire « à la chinoise » (on’yomi) « KON », mais uniquement « à la japonaise » (kun’yomi) « DAMASHĪ » et c’est valable aussi pour 大和魂 « YAMATO DAMASHĪ » qu’il ne faut JAMAIS lire « DAIWAKON » ou « WAKON » en version abrégée.

[…] « De même que « wa » (倭⇨和) est l’abréviation habituelle de « Yamato », « wakon » est une contraction de « Yamatō-damashī ». Le Konjaku Monogatarishū (今昔物語集 circa 1120) l’utilise pour la première fois pour décrire un cambrioleur qui a assassiné un savant renommé du droit classique chinois.

« Bien que Kiyohara no Yoshizumi (清原善澄) avait une connaissance admirable, il passe pour être mort de cette façon puérile car il n’avait pas la moindre connaissance de l’esprit japonais » (tr. Carr 1994:283). » […]

(extrait de l’article Wikipédia « Yamato-Damashii »)

Il faudrait donc lire littéralement 大和 « YAMATO » comme « Grande Harmonie » et 大和魂 « YAMATO DAMASHĪ ».  » comme « Esprit de la Grande Harmonie » ou « Âme de la Grande Harmonie ».

[…] « L’origine de « Yamatō-damashī » remonte à un millénaire lors de l’époque de « Heian » (794-1185) de l’histoire du Japon lorsque la culture chinoise et la langue chinoise sont très influentes.

« Yamato gokoro » (大和心 « Cœur japonais; esprit japonais ») est le plus proche synonyme de « Yamato damashī ». La poétesse Heian Akazome Emon Utilise Yamato-gokoro pour la première fois dans son Goshūi Wakashū (後拾遺和歌集 « Collection tardive de glanures waka », 1086). » […]

(extrait de l’article Wikipédia « Yamato-Damashii »)

Là aussi le mot 大和心 (やまとうごころ) « YAMATO GOKORO » ne doit JAMAIS se lire « à la chinoise » (on’yomi) « DAIWASHIN ».

[…] « De nos jours, Yamato-damashii est historiquement associé au nationalisme japonais mais est couramment utilisé dans les discussions nihonjinron et les médias sportifs. C’est la devise de l’école internationale de race pure mixed martial arts dirigée par le nippo-américain Enson Inoue. Le professeur David Pollack prédit que Yamato-damashii disparaîtra. » […]

(extrait de l’article Wikipédia « Yamato-Damashii »)

Voilà, j’espère que vous aurez pris autant de plaisir à lire cet article que j’en ai pris, je vous laisse le lien pour que vous en sachiez encore plus. Merci à tous et à toutes de me suivre de plus en plus nombreux sur cette page.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yamato-damashii

Flag_of_Japan.svg

Larkanj

保存


De larkanj

Dessinateur de BD et passionné de langue japonaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *