Le « Nō », un art ancestral au Japon (19ème partie)


古代の芸術, 日本の演劇の名前は。。。能ですよ! »KODAI NO GEIJUTSU, NIHON NO ENGEKI NO NAMAE WA… NŌ DESU YO ! » « UN ART ANCESTRAL, LE THÉÂTRE JAPONAIS… NŌ » (DIX-NEUVIÈME PARTIE) :

Le « Nō » comporte traditionnellement deux actes « ba », l’un d’exposition, l’autre d’action. Le « Shite », acteur dans la première partie devient danseur dans la seconde, ce que souligne le changement de costume plus somptueux alors. Ce changement de rôle correspond dans la pièce à une transformation de l’aspect du « Shite », à la révélation de sa véritable forme par l’entremise du « Waki » : on distingue ainsi le « Shite d’avant » « Maeshite » (前シテ) du « Shite d’après » « Nochishite » (後シテ).

Un acte se divise en scènes appelées « dan » composées de modules « shōdan » codifiés bien plus par les formes littéraires ou musicales employées que par l’entrée ou la sortie des personnages.

Larkanj


De larkanj

Dessinateur de BD et passionné de langue japonaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *