Le « Nō », un art ancestral au Japon (15ème partie)


古代の芸術, 日本の演劇の名前は。。。能ですよ!"KODAI NO GEIJUTSU, NIHON NO ENGEKI NO NAMAE WA... NŌ DESU YO !" « UN ART ANCESTRAL, LE THÉÂTRE JAPONAIS... NŌ » (QUINZIÈME PARTIE) :

 

Le public est disposé face à la scène "butai" (舞台) ainsi qu’entre le pont et le flanc gauche du "butai". Observé sur 180 degrés, l’acteur doit en conséquence prêter une attention particulière à son placement. Les masques restreignant beaucoup son champ de vision, l’acteur utilise les quatre piliers pour se repérer et le pilier à la jointure de la passerelle et du plateau principal dit le pilier du "shite" pour se positionner.

Un ensemble de "Nō" compte environ vingt-cinq artistes. Il y a quatre catégories principales d’artistes, et cinq catégories principales de rôles :

1) le "shitekata" (シテ方) correspond au type de jeu d’acteur le plus représenté. Ces acteurs interprètent divers rôles, dont le "Shite" (シテ) (le protagoniste) ;

2) le "wakikata" (ワキ方) incarne les rôles de "Waki" (ワキ), personnage secondaire qui est la contrepartie du "Shite" ;

 

3) le "kyōgenkata" (狂言方) est le style de jeu réservé aux acteurs jouant les rôles populaires dans le répertoire "Nō" et toute la distribution des pièces kyōgen (représentées en intermède entre deux pièces nô) ;

 

4) le style "hayashikata" (囃子方) est celui des musiciens qui jouent des quatre instruments utilisés dans le "Nō". Il y a aussi le "jiutai" (地謡), chœur chanté, composé de six à huit acteurs, et les "Kōken" (後見) (serviteurs de scène) ; les instruments les plus joués sont les tambours, "kotsuzumi" (小鼓), "ōtsuzumi" (大鼓), "ōkawa" (大皮), et le "taiko" (太鼓), sans oublier le "fue" (笛), la flûte.

 

Larkanj


De larkanj

Dessinateur de BD et passionné de langue japonaise

Laisser un commentaire