Le iroha des proverbes japonais des Karuta


Le iroha (ou irowa) est un célèbre  poème japonais d’auteur inconnu.

C’est un acrostiche, composé de la totalité des 47 kana, couramment utilisé pour l’initiation à la calligraphie japonaise. En effet l’irowa constitue un exercice complet.

Traditionnellement, comme nous l’avois vu précedemment dans l’article l’ABC japonais, le classement dans les dictionnaires japonais se faisait suivant l’ordre des kanas du poème. Cet ordonnancement si élégant a hélas disparu au profit du plus basique « a i u e o, ka ki ku ke ko… »  de l’akasatana

Pour rappel, les vieux kanas ゑ (we) et ゐ (wi) ne sont plus utilisés de nos jours.

Voici à quoi ressemble le Irowa

En kana Kana et kanji Traduction possible
い ろ は に ほ へ と
ち り ぬ る を
わ か よ た れ そ
つ ね な ら む
う ゐ の お く や ま
け ふ こ え て
あ さ き ゆ め み し
ゑ ひ も せ す
色 は 匂 へ と
散 り ぬ る を
我 が 世 誰 そ
常 な ら む
有 為 の 奥 山
今 日 越 え て
浅 き 夢 見 し
酔 ひ も せ す
Les fleurs aux couleurs éclatantes
finissent par se disperser.
Ici-bas, hélas, personne ne demeure.
Aujourd’hui franchissant les cimes de l’illusion,
Il n’est plus ni de rêves creux,
ni d’ivresse.

Les enfants apprennent souvent à lire en jouant à un jeu de cartes (les karuta).

Sur chacune des cartes, on trouve un kana ou un proverbe commençant par une syllabe du vieux syllabaire. Le jeu consiste à retrouver le plus vite possible la carte représentant le kana à la lecture d’un proverbe.

Voici un exemple de karuta avec les proverbes des cartes à lire.

imo no nieta mo gozonji nai
Elle ne sait même pas cuire les patates.
inu mo arukeba bō ni ataru
Si un chien se met à marcher, il trouvera un bâton.
A tenter sa chance, on finit toujours par réussir.

roku de nashi ga hito no kage guchi
Elle dit du mal d’autrui en cachette.
L’imbécile médit en tapinois.

hajime no sasayaki nochi no doyomi
Au début elle chuchote, ensuite, elle donne de la voix.

nigashita sakana wa ôkii
Le poisson qui a fui était gros,
nigata unagi wa ôkii
L’anguille enfuie était grosse,
nigeta namazu wa ôkiku mieru
Le poisson-chat enfui paraissait gros.

horete kayoeba senri mo ichiri
Pour une amoureuse les distances ne comptent pas.

heta no yokozuki. Mauvais et pas sérieux.
yokoyari o ireru : mettre des bâtons dans les roues.

tôki wa hana no ka
Les choses lointaines ont une odeur de fleur.
L’herbe est plus verte ailleurs.

chi wa mizu yori koshi
Les liens du sang sont plus forts que le milieu.mizu « eau » signifie ce qui est à l’extérieur ; mizu irazu : en stricte intimité, en famille. mizu o sasu : semer la zizanie.

ryô hô tatereba mi ga tatanu
Si l’on fait bon visage aux deux côtés, on perd sa place.

nurenu saki koso tsuyu o mo itoe
Au début, elle ne se mouille pas, elle hait même la rosée.
(la vierge… et ensuite elle trouve ça bon)

rui wa tomo o motte atsumaru
Qui se ressemble s’assemble.

onna uji nakushite, tama no koshi
L’orpheline rêve au palanquin de jade.
(comme Cendrillon au carrosse doré)

waga suki o hito ni furumau
Ce qu’elle préfère, elle l’offre à autrui.
(et non pas ce qu’autrui préfère)

kasu kara shôchû
Avec de la lie, faire du saké raffiné.
(Qui n’a pas étudié les classiques bouddhiques les lit à l’envers).

youte kudama kya nao kawai
Bredouillant ivre, et aimable avec ça ! (in vino veritas).

damasu damasu de damasareru
À force de duper, on finit par se faire duper.

rei mo sugireta mu-rei ni naru
Trop poli pour être honnête.

sode-suriau mo tashô no en
Frôlement de manches : même cela est le résultat du karma (Les plus futiles de nos actes sont prédéterminés).

tsuri awanu wa fu-en no moto.
Si ce qu’on a pêché ne convient pas, voilà la cause d’une mauvaise union.fu-tsuriai wa fu-ren no moto
couple mal assorti.

neko no uo jitai
Le chat refuse un poisson.
Faire la fine bouche.

nasake wa hito no tame narau
Ce n’est pas un amour d’abnégation
(contraire : un amour excessif devenu haine)
Qui aime bien châtie bien.

raku wa ku no tane ku wa raku no tame
Joie graine de peine, peine graine de joie
Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera (la joie vient toujours après la peine…)

matsume hitori ni muko hachi nin
Une seule fille, et huit prétendants.
Nombreux amateurs pour un seul objet du désir.contraire : uridashi sannen baite nashi
Trois ans en vente, pas d’acheteurs.

uso mo hôben (utilité du mensonge)
Même un mensonge, s’il trouve des croyants, ce n’est plus un mensonge

inaka mono de mo sodateba chigau
Même une paysanne, si elle reçoit de l’éducation, elle n’est plus pareille.

noren ni ude ashi (action inutile)
Pousser du coude un petit rideau (cela ne résiste pas).id. nuka ni kugi : enfoncer un clou dans le son.
tôfu ni kusugai : saisir du tôfû avec des tenailles.
Pisser dans un violon.

omoikire to wa shine to no koto yo
Rompre ! autant mourir ! (l’amour est le destin des femmes koi wa onna no inochi)contraire : onna no kokoro wa neko no me ; onnagokoro to aki no sora
Cœur de femme, œil de chat ; cœur de femme, ciel d’automne.
Bien souvent femme varit, bien fol qui s’y fie.

kurushii toki no kami da nomi
De la durée des souffrances seule la diviinité décide
Quand on souffre, on se contente de prier la divinité.

yake bokkui ni hi ga tsuku
Un bâton déjà un peu brûlé, le feu y prend.
On ne dit pas « Fontaine je ne boirai pas de ton eau ! »

matsu uchi ga hana
Tant qu’on attend-espère, on croit que le résultat sera brillant (le meilleur moment c’est quand on monte l’escalier).matsuri no hi yori mae no hi
Plutôt que le jour de fête, mieux vaut la veille (au moins on avait l’espoir)

gei wa mi o tasuku
L ’art vient au secours du corps (quelques dons artistiques peuvent sauver la vie)

fumi wa yaritashi kaku te wa motazu
Celui qui écrit (réellement la lettre (d’amour) n’aura rien*.*Les femmes analphabètes avaient recours à un écrivain public.

ko wa sangai no kubi kase
Avoir des enfants c’est porter la cangue ici-bas et au-delà (dans les trois mondes : passé, présent et futur).

erande kasu o tsukamu
Ayant choisi, n’attraper que la lie.id. kiryôgonomi wa shûfu o metoru
Pour un amateur de beautés, il épouse une horrible pouffiasse.


te jaku binbô
Qui boit en se servant lui-même est un pauvre bougre.
(La manière de boire révèle le caractère)

ano koe de tokage kurauka hototogisu
Avec cette voix, tu bouffes des lézards ! coucou !id. tade kuu mushi mo suki suki
Des bestioles mangent des renouées aussi et adorent ça !
des goûts et des couleurs…

zako no totomajiri
Un poisson parmi d’autres.id. medaka mo uo no uchi
Le gardon lui aussi est un citoyen du monde des poissons.

kiite gokuraku mite jigoku
À l’entendre le paradis, à la voir l’enfer. (L’inverse du paon)

yuagari wa oya de mo horeru
Quand elle entre dans le bain, même les parents sont émoustillés.

mekuso ga hanakuso o warau
Le chassieux se moque du morveux. (la paille et la poutre)

mikiri senryô
Renoncer vaut (parfois) mille taels.

shiranu wa teishu bakari
Il n’y a que le mari qui ne sache pas.id. shiranu ga butsu kikanu ga butsu. Shiranu wa butsu minu ga kami.
Le bouddha ignore, n’entend pas. Le bouddha ignore, les dieux ne voient pas.

emi no naka no katana
Le sabre dans le sourire.

hito ni wa soote miyo, uma ni wa notte miyo
Pour connaître une personne, il faut s’unir avec ; pour connaître une jument, il faut la chevaucher.

momo kuri san nen, goke ichi nen
Au pêcher, au châtaignieer il faut trois ans pour donner des fruits ; à la veuve un an.

se ni hara wa kaerarenu
Le ventre ne peut se changer en dos.id. outa ko yori daita teishu
Plutôt qu’un bébé sur le dos, un mari sur le ventre.

suteru kami areba hirou kami ari
Si un dieu t’abandonne, un autre dieu te ramassera.

 

保存

保存

保存

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *