La langue japonais est elle difficile à apprendre ?


Je suis tombé récemment sur une infographie qui proposait de découvrir quelles langues étaient les plus faciles ou les plus dures à apprendre pour un anglophone. Je pense que le résultat peut être, sans souci, transposé de façon quasi équivalente aux francophones.

Cette infographie est basée sur les constatations du FSI (Foreign Service Institute) qui est l’institution du gouvernement fédérale des États-Unis chargée de toute la formation linguistique des fonctionnaires travaillant aux affaires étrangères américain. Elle prépare donc les diplomates américains ainsi que d’autres professionnels à traiter les intérêts américains à l’étranger mais aussi auprès des diplomates étrangers présents sur le territoire américain.

Autant dire que le FSI c’est du sérieux ^__^

La première constatation du FSI est que chaque étudiant en langue est différent (On s’en serait douter ^__^). En effet le temps nécessaire à l’apprentissage d’une langue dépend de nombreux facteurs qui sont :

Avec tout cela vous vous doutez bien que le japonais n’est pas classé dans les langues les plus faciles et tient même le haut du pavé des langues considérées comme difficiles en compagnie du coréen, de l’arabe et du chinois (quand on vous dit que le japonais c’est du chinois ^__^)

Voici l’extrait de l’infographie concernant la langue japonaise :

japonais-langue-difficile

On peut donc voir qu’il faut prévoir, pour atteindre un niveau de langage correct et fluide en japonais, pas moins de 2200 heures de classe. Ce qui fait en gros 88 semaines (plus d’un an et demi) au rythme de 25 h par jour. Ce qui donnerait un peu moins de 300 semaines ou près de 5 ans en étudiant 1h30 par jour si on prend en compte les 5 niveaux du JLPT.

Et qu’est ce qui rend le japonais si difficile ?

D’après le FSI américain, les milliers de caractères (kanjis) à mémoriser additionnés aux deux syllabaires hiragana et katakana.

Et vous qu’en pensez vous ?

Source : http://voxy.com/blog/index.php/wide-infographics/what-are-the-hardest-languages-to-learn-infographic/

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

9 Replies to “La langue japonais est elle difficile à apprendre ?”

  1. Paméla

    Pour moi, la difficulté n’est pas uniquement reliée aux kanji. Oui, les kanji sont difficiles. Difficiles à ne pas oublier plutôt qu’à mémoriser d’ailleurs, surtout quand on apprend la langue hors du Japon.

    Ce qui me cause de la difficulté, c’est la grammaire. Au début c’est simple, et très logique. Mais plus on avance, plus ça devient complexe. Il est très difficile de choisir la bonne tournure grammaticale.

    Mais sinon, je suis bien contente que, en tant que francophones, nous n’ayons pas à subir la difficulté supplémentaire à laquelle doivent faire face nos amis anglo : la prononciation.

    Répondre
    1. admin Post author

      Il est vrai que la grammaire est au final le point le plus délicat.
      WA ou GA ? NARA, EBA ou TARA ? MAMA ou NAGARA ? Des questions qui demandent autant de travail au niveau de la logique que de la mémoire.

      Et encore ce n’est que le sommet de l’iceberg. Il faut voir la taille du manuel de kuwae et la taille de la liste des points grammaticaux du JLPT 1. Au final, les kanjis c’est de la gnognotte.

      Merci pour ton commentaire.
      Cordialement.
      Mikael

      Répondre
      1. Paméla

        WA et GA est un très bon exemple ! Dans mon cours (niveau avancé) notre prof nous a fait un super récapitulatif, suivi d’un exercice… et nous avons quand même fait des erreurs. Et pourtant, on parle d’un groupe d’un niveau N2 environ.

        Et je ne parlerai même pas du keigo, sonkeigo…

        Répondre
        1. admin Post author

          Niveau N2 ! Pas mal ^___^

          C’est vrai que l’archi politesse japonaise peut causer des soucis aussi.

          Pour wa et ga j’ai une technique, je traduis (dans ma tête, pas sur le papier) GA par «c’est» et WA par «en ce qui concerne». Cela me permet d’éviter certaines erreurs. Et toi ?

          Répondre
  2. grougrou

    moi je compte commencer dans 6 mois avec 1h30 officielle de cours par semaine et plus si je peux + travail personnel… Mais j’ai déjà appris les hiragana donc j’arrive à les lire (j’ai commencé il y a une semaine..)toi Pméla tu étudie depuis combien d’années pour avoir ton niveau ?

    Répondre
    1. Paméla

      Salut grougrou,

      Ça fait 10 ans que j’étudie le japonais. J’ai pris des cours (je n’en prends pas en ce moment) et j’étudie tous les jours pendant 1h avant de partir au travail. Aussi, je regarde la TV en japonais tous les jours, pour une étude plus ou moins passive. J’ai également fait un échange linguistique avec une amie japonaise pendant 3 ans, mais j’ai malheureusement déménagé et je n’ai pas retrouvé de partenaire.

      En tant que débutant, je pense qu’il faut y aller doucement pour ne pas être écœuré dès le début. 1h30 de cours par semaine + le travail quotidien à côté me paraît suffisant pour commencer.

      Bon apprentissage !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *