Les hayaguchikotoba en pratique pour les cours de japonais


Les virelangues, vous connaissez ?

Les chaussettes de l’archiduchesse, le chasseur sachant chasser sans son chien, etc. Vous savez ces petites phrases imprononçables.

A partir de la variantes japonaises de ces petites phrases, on les appelle alors hayaguchi kotoba, ont peut imaginer : des ateliers, des exercices, des jeux.

Autant d’outils pouvant servir aussi bien à donner confiance en eux à des étudiants en japonais qu’à développer leurs capacités d’expression.

Objectifs
  • Donner aux confiance aux participants
  • Poser sa voix, articuler
  • Favoriser l’expression orale
  • Travailler la diction et le placement de la voix
  • Première approche du travail d’un texte
Public visé
  • enfants et adultes
Nombre de participants
  • groupes de 2 à 10 participants
Matériel
  • une salle
Durée
  • 10 mn par exercice
Déroulement

On utilise des hayaguchi kotoba. Une liste de quelques virelangues japonais se trouve ici.

Les exercices suivants sont assez simples et peuvent être proposés à des participants qui débutent dans la pratique de l’expression.

Exercice 1

Les participants occupent l’espace de la salle en marchant.
L’animateur de formation distribue à chacun un papier avec une phrase à prononcer. Le meneur doit lire la phrase intérieurement puis l’articuler (sans son). Les autres participants doivent essayer de retrouver la phrase articulée dans une liste donnée. Le premier à trouver le bon à gagner. Un seul essai chacun.

Exercice 2

Chaque participant tire un hayaguchi kotoba .
Il se positionne face au groupe et doit prononcer sa phrase au public. Puis, il recule de quelques mètres et prononce sa phrase en augmentant le volume de celle-ci.
Pendant cet exercice on peut introduire les notions de base relatives à la diction d’un texte sur scène :
prendre son temps, articuler, garder un volume suffisant sur les finales, respirer, ne pas avoir peur des
blancs, bien se positionner physiquement avant de parler.

Exercice 3

Dans la même configuration que l’exercice 1, les participants occupent l’espace de la salle. Une phrase
leur est attribuée. Ensemble, ils doivent la dire, d’abord tout doucement, puis en amplifiant, puis de plus en plus fort. Les participants doivent se libérer et arriver à oser crier leur phrase. On peut lever ainsi certaines inhibitions liées à la difficulté de se mettre en scène. Il n’est pas grave pendant cette exercice que les participants se mettent à rire de ce qu’ils jugent ridicule dans la situation.

Intérêt pédagogique

Ces exercices ont été utilisés plusieurs fois avec des enfants ( 8-10 ans, 9-13 ans) dans le cadre de la mise en place d’un spectacle et avec des adultes (formation Bafa, ateliers d’expression). Ils s’avèrent souvent efficaces pour aider le groupe à évoluer, à dépasser ses premières appréhensions.

Pour les enfants il s’agit d’une manière ludique d’aborder les premiers conseils de mise en scène et de jeu théâtral.

Pour les adultes, il s’agit plus d’oser : oser crier une phrase, oser s’imposer par la voix, ne plus avoir peur du ridicule. Oser la communication. Cela peut tout simplement aider un jeune animateur lorsqu’il va devoir s’adresser à un groupe d’enfants.

De plus, ces exercices développent l’attention et l’écoute de l’autre. On pourra enchaîner par d’autres exercices d’expression et d’occupation de l’espace.

Source : http://www.planetanim.com/modules/smartsection/print.php?itemid=130

保存

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *