Hagakure, l’art du samouraï d’avant et d’aujourd’hui


L’homme d’aujourd’hui a un point commun avec le samourai d’antan. Tous les deux sont des serviteurs d’une cause. À la seule différence qu’un samourai est le serviteur d’un maître (au sens littéral du mot samouraï) et que le samouraï moderne est le serviteur de causes diverses (son entreprise, son école, sa famille, etc).

Il n’est donc pas étonnant que le code du samourai, le Hagakure, puisse servir de base pour le code d’honneur des hommes modernes.

Le Hagakure ( 葉隠, littéralement « caché dans les feuilles ») est un ouvrage unique en son genre qui fait partie intégrante de la littérature du bushidô destinée aux guerriers samourais.

Il s’agit d’une compilation des pensées et des témoignages recueillis par Yamamoto Tsunetomo. L’ensemble des 11 tomes des Paroles de maître Hagakure forme une sorte de code de conduite pour les samourais. Il s’agit à la fois d’un guide pratique et spirituel mais aussi d’une sorte de jurisprudence sur la façon de juger ce qui est ou non un acte de déshonneur et la façon de punir l’acte le cas échéant.

Bien que ce recueil date du début du 18ème siècle, il n’a été révélé au public japonais puis au monde entier que bien plus tard (au début du XXe siècle). Il a été gardé secret (sous les feuilles ^^) car gardés jalousement pendant plus de 150 ans par le clan des Nabeshima.

Le Hagakure est aussi appelé Le Livre du Samouraï ou l’art du samourai (comme c’est le cas pour L’art du samourai, l’édition complète de chez Guy Trédaniel que j’ai lu). Pour l’anecdote, ce livre a largement inspiré le film GHOST DOG, la voie du samouraï, de Jim Jarmusch sorti en 1999 que j’ai vu il y a quelques années et que je vous recommande.

Le contenu du hagakure

Les deux premiers volumes rassemblent les préceptes du samouraï. Les trois volumes suivants sont dédiés à la gloire des fondateurs du clan Nabeshima et des daimyos du fief de Saga. Les six volumes restants traitent de l’histoire de la province de Saga, des hauts faits de ses vassaux ou encore de ceux de samouraïs étrangers, et enfin d’histoires additionnelles.

La nouvelle édition du code du samourai des éditions Guy Trédaniel

Paru sous le titre L’art du samourai et le sous titre le hagakure de Yamamoto tsunetomo, l’édition du code du samourai des éditions trédaniel présente le texte complet des 11 volumes du hagakure richement illustrées et annotées.

Le manuscrit original n’ayant pas été retrouvé, il n’existe donc pas de version princeps. Seuls ont subsisté un peu plus d’une trentaine de copies manuscrites ayant circulé parmi les serviteurs du clan Nabeshima, présentant chacune des variantes (omissions, ajouts, erreurs de copie).

La version de l’hagakure proposée par Trédaniel se base sur la traduction d’une version anglaise elle même basée sur une traduction des textes japonais avec mise en rapport des différentes versions retrouvées de l’hagakure. Il s’agit donc d’un très gros travail d’adaptation qui donne un texte le plus proche possible des pensées de Yamamoto Tsunetomo et aussi le plus intégral.

C’est donc tout naturellement que je vous conseille de commander, dès maintenant, L’art du samourai de Tsunetomo Yamamoto sur Amazon :

L’art du samourai de Tsunetomo Yamamoto

保存

保存

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *