Grammaire japonaise – カタカナ – katakana – Tae Kim


アイ・ラブ・カタカナ!
I love Katakana
J’aime les katakanas

Que sont les katakana ?

Comme mentionné plus tôt, les katakana sont principalement utilisés pour écrire les mots importés des langues d’origine étrangère. Ils sont également employés pour mettre en évidence certains mots comme le ferait la mise en italique. Pour une liste plus exhaustive de leur utilisation, consultez la page Wikipedia sur les katakana.

Les katakana représentent le même ensemble de sons phonétiques que les hiragana excepté, bien sûr, le fait que tous les caractères s’écrivent différemment. Puisque les mots étrangers doivent s’adapter dans cet ensemble de combinaisons [consonnes+voyelles], ils subissent beaucoup de changements radicaux ayant pour résultat des cas où les anglophones ne peuvent pas comprendre des mots qui sont censés avoir été dérivés de l’anglais !
Par conséquent, l’utilisation des katakana est extrêmement difficile pour les étrangers parce qu’ils s’attendent à ce que les mots importés se prononcent comme ceux de leur langue. Au lieu de cela, il sera préférable d’oublier complètement le mot de la langue d’origine, et de traiter
le mot importé comme un mot entièrement japonais, autrement vous prendrez rapidement de mauvaises habitudes comme par exemple dire des mots d’origine anglais avec une prononciation anglaise (sur quoi un japonais peut ou peut ne pas comprendre ce que vous dites)

 

Tableau des katakana
n w r y m h n t s k
a
ヰ* i
u
ヱ* e
ヲ* o

* = plus utilisé actuellement.

Les katakana sont légèrement plus difficiles à maîtriser que les hiragana car ils ne sont seulement employés que pour certains mots. Vous les pratiquerez donc moins que les hiragana. Pour apprendre l’ordre approprié des traits (et oui, vous en aurez besoin), voici le même type d’image que pour les hiragana :

cliquez dessus pour agrandir

De plus, puisque le japonais ne possède aucun espace entre les mots, parfois le symbole 「・」 est employé pour montrer les espaces comme dans 「ロック・アンド・ロール」 pour « rock and roll ». Employer ce symbole est complètement facultatif par conséquent souvent il ne sera pas souvent employé.

 

Notes

  1. Tous les sons sont identiques à ce qu’ils étaient pour les hiragana.
  2. Comme vous le verrez plus tard, le 「を」 est utilisé uniquement comme particule et comme toutes les particules sont en hiragana, vous n’aurez jamais besoin d’utiliser 「ヲ」 par conséquent il peut être ignoré sans problèmes.
  3. Les 4 caractères 「シ」、「ン」、「ツ」、et 「ソ」 sont diaboliquement semblables entre eux. La différence fondamentale réside sur le fait que les deux premiers sont davantage « horizontaux » par rapport aux deux autres. Les petits traits sont inclinés plus horizontalement et le trait plus long est tracé dans une courbe de bas en haut. Les deux autres ont de
    petits traits presque verticaux et la courbe se fait de haut en bas de façon moins incurvée. Elle est presque comme une estafilade tandis que la première est plus comme un arc. Ces caractères sont durs à réaliser et exigent de la patience et de la pratique.
  4. Il faut porter une attention particulière aux caractères 「ノ」、「メ」、et 「ヌ」, tout comme, 「フ」、「ワ」、 et 「ウ」. Oui ils semblent identiques. Non, je peux rien faire pour vous en ce qui les concerne.
  5. Vous devez apprendre l’ordre et le sens corrects des traits !
    voir l’image ci dessus
  6. Parfois 「・」 est utilisé pour définir ce que seraient les espaces en anglais.

Les voyelles longues

Tout fonctionne exactement de la même manière que pour les hiragana, vous avez juste à substituer les caractères katakana équivalents. Cependant, la différence est que les longues voyelles ont été radicalement simplifiées en katakana. Au lieu d’avoir à penser aux sons des voyelles, tous les allongements des sons des voyelles sont notés par un simple tiret comme ainsi: ー.

Résumé

  1. Tous les allongements de son des voyelles en katakana sont notés par un tiret. Par exemple, « cute » sera écrit en katakana ainsi: 「キュート」.

Les petits 「ア、イ、ウ、エ、オ」

En raison des limitations de l’ensemble des sons en hiragana, de nouvelles combinaisons ont été conçues au cours des années
pour donner des sons qui n’étaient pas à l’origine dans la langue japonaise. Le manque de / ti / et / di / (à cause
du son / chi / et / tsu /) ou encore le manque de consonnes ayant commeson / f / excepté pour 「ふ」. Le son des consonnes comme / sh / j / ch / manque également pour la combinaison avec la voyelle / e /. La solution pour résoudre ces insuffisances fut d’ajouter la petite version des cinq sons des voyelles. Ceci a été également fait pour le son de la consonne / w / afin de remplacer les caractères désuets. A également été établie la convention d’employer les 2 petits traits sur des sons de voyelle pour donner le son / v / a été également établie mais elle n’est pas souvent utilisée,
probablement parce que les japonais ont du mal à prononcer le son / v /. Par exemple, alors que vous pouvez penser que le « volume » serait prononcé avec un son / v /, les japonais ont opté pour plus facile et le prononcent alors « bolume » (ボリューム). De la même manière, la vodka est écrite en tant que « wokka » (ウォッカ) et non 「ヴォッカ」. Vous pouvez de même écrire « violon » des 2 façons 「バイオリン」 ou 「ヴァイオリン」.Ca n’a pas vraiment d’importance car presque tous les japonais le prononceront avec le son / b / de toute façon. La table suivante montre les sons supplémentaires qu’ils manquaient mis en évidence. Les autres sons qui existaient déjà sont remis comme appropries. Le tableau suivant montre les sons supplémentaires qu’ils
manquaient et sont mis en couleur tandis que les autres sons qui existaient déjà sont en noir.

 

Sons supplémentaires
v w f ch d t j sh
ヴァ ファ チャ ジャ シャ a
ヴィ ウィ フィ ディ ティ i
チュ ドゥ トゥ ジュ シュ u
ヴェ ウェ フェ チェ ジェ シェ e
ヴォ ウォ フォ チョ ジョ ショ o

Notes

  1. Notez qu’il n’y a pas de son / wu /. Par exemple, le katakana pour ‘woman’ est ecrit comme ‘u-man’ (ウーマン).
  2. Tandis que le son / tu / (comme dans « too ») peut être donné par la règle avec 「トゥ」, les mots étrangers qui sont devenus populaires, avant l’arrivée de ces sons, utilisent simplement le son / tsu / pour y arriver. Donc « tool » est「ツール」 et « tour » donne 「ツアー」.
  3. A l’époque, sans ces nouveaux sons, il n’y avait pas d’autre choix que de prendre des caractères réguliers sans tenir compte de leur prononciation. Ainsi, sur de vieux bâtiments, vous pourrez lire 「ビルング」au lieu du mot actuel 「ビルディング」.
    C’est d’ailleurs le cas pour le vieux bâtiment Shin-Maru construit en face de la station de Tôkyô où je travaille. Il sera,
    cependant, bientôt démoli pour une complète rénovation, nous allons donc bientôt être transférés ailleurs. Ironiquement, Shin-Maru, écrit (新丸), possède le kanji utilisé pour « nouveau » (l’original a été reconstruit et ainsi refait à neuf).

Quelques exemples de mots en Katakana

La traduction des mots étrangers en japonais est un talent qui exige de la pratique et beaucoup de chance. Pour vous dire à quel point les mots étrangers sont ‘japonisés’, voici quelques exemples de mots en katakana. Parfois, ces mots
en katakana peuvent même ne pas être corrects ou avoir une signification différente du mot d’origine qu’ils étaient supposés représenter. Naturellement, tous les mots en katakana ne sont pas dérivés de l’anglais.

 

 

Exemples de mots en katakana
Français Japonais
Etats-Unis アメリカ (america)
Russie ロシア (russia)
Triche カンニング (cunning)
Employé d’une entreprise サラリーマン (salary man)
Mozart モーツァルト
Canapé ソファ ou ソファー (sofa)
Frites フライドポテト (fried potato)
Café au lait カフェオレ
Croissant クロワッサン
Sabotage サボタージュ
Potage ポタージュ

 

 

Copyright © 2003-2008 Tae Kim (taekim.japanese AT gmail.com)
French Translation by Anthony Costeseque
Additional Revision by Jean-Pierre Cadiat
Additional Revision by Bastien Deloison & Laurent Le Cossec
Additional Revision by Mikael Plasse (2014)

crédit image : Pmx sous licence GFDL & CC-BY-SA

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *