différentes façons de jouer au karuta


Que vous utilisiez des iroha-karuta, des Uta-Garuta ou des karuta maisons dans un but ludique et/ou pédagogique, les différentes façons de jouer que je vais vous présenter vous permettront de varier les sensations des joueurs.

Les japonais jouent régulièrement au Karuta, sous toutes ses variantes, surtout, par tradition, au Nouvel An.
Il faut dire que ce jeu possède également un important rôle culturel. Que ce soit le hyakunin Isshu et ses 100 cartes présentant chacune un poème (waka) différent, le iroha Karuta avec ses proverbes et ses kana.
Ce jeu possède aussi un rôle éducatif. On trouve ainsi des Karuta présentant, par exemple, les risques liés au tremblement de terre ou les drapeaux du Monde

Comment jouer au karuta ?

Les principes de base.

Quelques soient le jeu de karuta, le contenu du jeu est toujours basée sur le duo Yomifuda (読 み 札, « carte à lire »), et sa carte du champ associé, Torifuda (取 り 札, « Carte à prendre »).

Les participants au jeu sont le lecteur (en général un parent, un professeur ou l’enfant le plus âgé) et les joueurs à proprement dit.

Lorsque le lecteur commence à lire le texte du yomifuda, les joueurs recherchent rapidement le torifuda associé. Le but est d’être le plus rapide. Les objectifs à atteindre en fin du jeu dépendent des variations.

Les variations

Il existe différentes façons de jouer au karuta.

La plupart des variations de jeu sont basés sur le même principe de base. Un lecteur sélectionne au hasard une carte de lecture et lit son contenu. Le but des autres joueurs reste de retrouver le plus rapidement possible la « carte à prendre »  correspondante soit pour s’en débarrasser soit pour la récupérer.

Parmi ces variations, basées sur le principe de base, les plus connus sont :

  • Chirashi-dori
  • Gempei gassen (à venir)
  • Kyōgi-Karuta (à venir)

Il existe également de nombreuses adaptations régionales des règles et variations ci-dessus.


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *