Découvrez plus de 500 Haiku coquins


Les haiku sont une forme singulière de la poésie originaire de l’archipel nippon. . Il s’agit de composer de petits tercets en trois mesures (5,7 et 5 temps) qui trouvent leur unité dans la description ou le commentaire d’anecdotes amusantes. Le but d’un Haïku est de faire réagir en peu de de mots. Un peu à l’image du site 6 mots ou des 140 caractères de Twitter. Les haikus forment donc une sorte de condensée qui peuvent provoquer des réaction tel que vous faire entrer dans une sorte de réflexion métaphysique ou, au minimum, vous mettre le sourire aux lèvres.
Dans le Japon ancien, il existait déjà des concours de Haiku. Le concours le plus couru par les néophytes du haiku était celui de senryû dans lequel tout les genres étaient permis du plus poétiques au plus coquins. Ce concours a donné son nom à un genre de Haiku souvent cynique, à l’inverse du sérieux du haïku poétique, et dont le sujet était les faiblesses humaines, et non pas la nature. Les senryû érotiques ont eu leur période de gloire autant que les estampes érotiques japonaises.

Exemple de senryū cynique :

泥棒を dorobō wo
捕えてみれば toraete mireba
我が子なり wagako nari
En attrapant
le voleur;
c’était mon propre fils

Pour en savoir plus sur les senryû et surtout sur les senryû érotiques, je vous conseille le livre Haiku érotiques de Jean Cholley aux éditions Picquier (sortie en 2000) que je vous chronique ci dessous.

Synopsis :

Jean Cholley a sélectionné et traduit un certain nombre de haikus érotiques (des senryû) pour nous faire découvrir un autre aspect de l’esprit japonais : la vie sexuelle des courtisanes, des veuves, des époux, des moines ou encore des domestiques y est évoquée avec humour et espièglerie et donne lieu à de petites pièces satiriques qui ont connu un véritable succès populaire. Les commentaires de Jean Cholley permettent d’en situer à chaque fois les enjeux, d’en saisir les nuances, l’ironie et de nous divertir pareillement, quelque deux siècles plus tard. –Claire Mazurel

Mon avis :
Ce livre vous ouvrira les portes les plus intimes du Japon féodal. Les 48 replis les plus secrets des japonaises dépravées de la cour impériale n’auront plus de secret pour vous. On découvre vraiment des choses étonnantes qui tiennent pour la plupart plus des fantasmes et des « on dit » que de vrai témoignage. Mais comme le dit l’adage, il n’y a pas de fumée sans feu.
Les plus :
Des commentaires et un lexique bien détaillés pour bien comprendre toutes les subtilités du message.
Un prix tout petit (moins de 7€) pour un livre de 178 pages avec une telle recherche au niveau du contenu et des détails croustillants.
Les moins :
Vu la qualité des commentaires, je regrette qu’il n’y ait pas la version japonaise de chaque haiku érotique en plus pour les puristes japonisants comme moi.
Ma note :

j’aime bien

Beaucoup de textes coquins, attention aux yeux

Vous pouvez feuilleter le livre et vous le procurer, dès maintenant, sur Amazon :

Haiku érotiques de Anonyme, Jean Cholley

En cadeau Bonus une illustration issue d’un livre porno érotique amateur mélangeant illustrations et haiku érotiques.

D’une bardane coupée
le révérend se sert comme
si c’était une femme

 

 

保存

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *