Bōzumekuri


0 lecteur, X joueurs

Bōzumekuri (坊 主 め く り, « Monk tour ») est une variante du jeu qui ne présuppose aucune connaissance des 100 poèmes de Hyakunin Isshu.

Contrairement aux autres variantes présentée précédemment sur ce blog, c’est un simple jeu de hasard.

Les cartes de lecture (yomifuda) sont utilisé comme un e-Fuda (絵 札, « cartes de visage») et le jeu ne concerne uniquement que la représentation du poète.

Les 100 cartes de lecture sont mélangés et forment une pile face cachée.

Les joueurs sont placés autour de la pile de cartes; il n’y a pas narrateur.

Mise en place :

Schématisation du Bōzumekuri

Pendant le tour d’un joueur, il tire la carte du dessus de la pile. L’issue de la manche de jeu dépend de l’image sur la carte:

Poète homme, le plus commun : le joueur prend la carte. Le tour se termine.

Moine : le joueur perd toutes les cartes en sa possession, et les place sur une pile de défausse. Le tour se termine.

Poète Femme ou noble: le joueur obtient toutes les cartes de la pile de défausse et en tire une autre carte de la pile principale.

Quand la pile de pioche est vide, le joueur ayant gagné est celui ayant le plus de cartes en sa possession.

N’est ce pas une manière simple de s’initier au kyakunin isshu ?

Crédits :

保存

保存

保存

保存

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *