日本の龍 « NIHON NO RYUU » « LES DRAGONS DU JAPON » (Deuxième Partie)


日本の龍 « NIHON NO RYUU » « LES DRAGONS DU JAPON »
(Deuxième Partie) :

1) 八岐大蛇 « YAMATA NO OROCHI » « LE GRAND SERPENT AUX HUIT FOURCHES » :

Cet énorme Dragon est le premier de la mythologie japonaise, il était dépeint comme ayant « huit têtes et huit queues, des yeux rouges comme le sang et le souffle volumineux » ; il possédait de plus « un corps qui s’étendait sur huit vallées et huit montagnes où poussaient des cèdres et des cyprès et des rivières de sang ruisselaient sur son ventre entre ses chairs incandescentes ». Il périt à l’issue d’un immense combat l’opposant au dieu des tempêtes, 須佐能乎 « Susanoo ».

2) 龍神 »RYUUJIN » « LE DIEU-DRAGON » :

Contrairement à « Orochi », « Ryūjin » est un dieu, le 海の神 « Watatsumi »
« le Dieu des Mers (et des Océans) » japonais. Il symbolise la puissance des mers et des océans dont il a la garde ; il est pourvu d’une large gueule et est de plus capable de prendre forme humaine. Son palais, le 龍宮城 « Ryūgūjō », très semblable à ceux des Roi-Dragons chinois, les 龙王 « Longwang » était entièrement bâti de corail rouge et blanc ou de cristal ; de chaque côté du palais figurait une représentation des saisons. Autour de lui, Ryūjin est assisté d’une véritable petite armée composée de poissons, de tortues, de crustacés et autres « produits » de la mer qui sont aussi les habitants du palais. Il est dit qu’un jour dans le palais sous-marin est égal à 1 siècle de vie terrestre. De nombreuses légendes sont rattachées au Dieu Dragon, notamment celle du pêcheur, 浦島 太郎 « Urashima Tarō » qui visita le palais.

Ryūjin est le père de la déesse 乙姫 « Otohime » et le premier empereur du Japon, 神武天皇 « Jimmu Tennō » n’est autre que le petit-fils d’Otohime, donc ça fait du Dieu Dragon un parent de la famille impériale. C’est pour ça qu’il est vénéré au Japon.

Ryûjin chinois devant le palais d’été en Chine

保存

保存

保存

保存


De larkanj

Dessinateur de BD et passionné de langue japonaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *