初夢 ou de l’importance du premier rêve de l’année


Une nouvelle année commence.

Pleine de rêve et d’espoir.

Les japonais sont si superstitieux qu’ils accordent une grande importance prémonitoire au premier rêve de l’année.

Ce premier rêve de l’année est nommé 初夢 Hatsuyume (ce qui signifie tout simplement premier rêve).

Ce rêve est celui que l’on fait dans la nuit du 1er au 2 janvier. Pas celui du 31 décembre au premier car bien souvent les japonais ne dorment pas de le nuit et visitent dès l’aube le temple du voisinage.

Le contenu de ce premier rêve est très important pour déterminer vos chances de réussite pour l’année qui vient.

Rien de freudien dans tout cela car il ne s’agit pas de comprendre votre rêve mais simplement de rêver de certains éléments porte bonheur.

Et quels sont ces éléments porte bonheur ?

Il s’agit :

  • du Mont Fuji,
  • d’un faucon,
  • et d’une aubergine.

hatsuyume

Cette croyance populaire du rêve de nouvel an porte bonheur daterait du début de la période Edo (1600-1868),

Cette croyance remonterait au début de la période Edo mais

Il existe plusieurs théories sur les origines de cette étrange combinaison porte bonheur.

Selon la première théorie, il s’agirait d’une symbolique positive liée aux différents éléments qui la composent. Le Mont fuji est la plus haute montagne du Japon, Le faucon est un oiseau admiré pour son intelligence et son adresse au vol, l’aubergine (nasu) porte un nom au Japon qui est homonyme avec du verbe signifiant la réalisation de quelque chose (nasu).

Selon une autre théorie, le Mont Fuji, les faucons et les premières aubergines de l’année étaient les éléments les plus appréciés du shôgun Tokugawa Ieyasu.

Comme beaucoup d’autre traditions anciennes, ses origines se perdent donc dans le fil de l’Histoire.

Cependant le hatsuyume reste bien connu des Japonais, dont ils mémorisent le contenu sous la forme “Ichi-Fuji, Ni-Taka, San-Nasubi” (一富士, 二鹰, 三茄子 / #1 Fuji, #2 faucon, #3 aubergines). Il existerait même une suite à cette liste, Yon-Sen, Go-Tabako, Roku-Zatô (四扇、五煙草、六座頭 – #4 éventail, #5 tabac, #6 masseur aveugle). Vu que les origines de cette liste sont inconnues, il est donc difficile de savoir si elles ont été ajoutées après les trois éléments d’origine ou si la liste étaient de six éléments dès le départ.

Pour l’anecdote, dans le manga Les vacances de Jésus et Bouddha, cette tradition est évoquée à travers le rêve d’un moine qui s’enorgueillit de rêver chaque année du mont Fuji, d’un faucon et d’une aubergine mais qui est dégoûté en entendant que Bouddha (incognito) a rêvé de Bouddha. Car quoi de plus porteur de chance que le Bouddha lui même ^__^

Personnellement, je n’ai jamais rêvé d’aucun de ces 6 éléments pendant la première nuit de l’année. Ni même les autres nuits d’ailleurs.

Et vous avez vous faits un rêve porte bonheur cette année ?

Quoi qu’il en soit :

Bonne Année à tous.

Et si vous ne vous rappelez plus comment dire bonne année en japonais, c’est par là.

保存

保存

保存


De Mikael Plasse

Mikaël est le fondateur et le rédacteur en chef du blog j'aime le Japon et du blog apprendre le Japonais. Après plusieurs années d'études en langue japonaise en autodidacte ou à l'Université, il a eu envie de partager sa passion et son expérience avec les francophones intéressés par l'apprentissage ou l'enseignement du japonais. Mon profil google plus : Mikael Plasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *